• Grandes cultures

Fertilisation azotée en maïs grain


Aucun essai sur la fertilisation du maïs bio n’a été mené en ex-Poitou-Charentes jusqu’à aujourd’hui. Ceci s’explique par une sole maïs faible chez les agriculteurs bio de l’ancienne région. L’arrivée d’un nouveau profil de producteurs en conversion avec une part plus conséquente de maïs dans leurs assolements fait ressortir des interrogations sur l’optimisation de l’azote sur cette culture. En culture de printemps, bien que l’efficience des apports organiques soit connue au niveau national, l’expérimentation in situ doit permettre d’affiner la courbe de réponse. Un des freins techniques à la réussite de la culture de maïs est la concurrence au démarrage entre les adventices et la culture. La vigueur de départ du maïs est un élément clé qui dépend de la variété mais certainement aussi des pratiques de fertilisation (choix de produits, localisation sur le rang, date d’apport…) Un essai a été réalisé à Bernac (16), sur une parcelle de limon sableux, sur un précédent colza, par la Chambre d’Agriculture de Charente et la FRAB Nouvelle -Aquitaine.




Téléchargez les documents :

Qui sommes-nous ? | Contact | Plan du site
Conception & Réalisation : La Compagnie Hyperactive